Le redécoupage du Block Automatique Lumineux (BAL) entre Toulouse et Empalot

Le 24 mars 2013, un nouveau système de signalisation a été mis en service sur la section de ligne ferroviaire Toulouse – Empalot. Ce dispositif permet d’augmenter la capacité de la ligne en réduisant l’espacement entre les trains.
Il améliore également la fiabilité des dessertes sur cet axe circulé par différents types de trains : TER, Intercités, trains de fret, etc. Cette opération, d’un montant de 3 millions d’euros a été cofinancée par l’Union européenne dans le cadre du Fonds Européen de Développement Régional – FEDER (50%), le Conseil régional Midi-Pyrénées (35%) et Réseau Ferré de France (15%).

Cette opération s'inscrit notamment dans une série d’investissements pour améliorer l’organisation des flux de déplacements sur ce secteur, dont :

  • la modernisation du système de signalisation entre Colomiers et Auch (installation d’un Block Automatique à Permissivité Restreinte - BAPR) mis en service en mars 2010,
     
  •  la création d’un terminus ferroviaire en gare de Boussens, mis en service en décembre 2010,
     
  • la modernisation du système de signalisation entre Toulouse et Empalot (redécoupage du Block Automatique Lumineux), mis en service en 2013.
     
  • la modernisation du système de signalisation entre Muret et Boussens (installation d’un Block Automatique à Permissivité Restreinte - BAPR), opération en cours dont la mise en service est prévue fin 2014.
     
  • les aménagements du bloc sud-ouest en gare de Toulouse-Matabiau, opération en cours dont la mise en service est prévue pour 2015.


L’ensemble de ces opérations de plus de 62 millions d’euros est cofinancé par l’Union européenne, le Conseil régional Midi-Pyrénées, l’Etat et Réseau Ferré de France.