Moderniser les équipements pour fluidifier le trafic et accroître les fréquences

Les travaux de développement ont pour objectif de mieux fluidifier le trafic et augmenter la capacité en fréquence de circulation des trains. Parmi ceux programmés dans le Plan Rail, figurent :

  • la modernisation du système de signalisation (commande centralisée de voie banalisée sur la section Toulouse-Tessonnières) ;
     
  • l’automatisation du système d’espacement des trains (BAPR). Ces automatisations de la signalisation entre les gares permettent d’augmenter le débit et le nombre de dessertes ;

La ligne ferroviaire Toulouse-Auch est désormais équipée, depuis mars 2010, d’un système moderne de signalisation appelé Block Automatique à Permissivité Restreinte (BAPR) entre Colomiers et Auch permettant d’augmenter le débit de la ligne.

  • la création de terminus afin de permettre le stationnement à quai et le retournement des trains;

Depuis septembre 2008, d’importants travaux d’aménagements ont été réalisés en gare de Boussens afin de transformer cette gare en terminus de trains express régionaux. L’objectif est d’assurer des dessertes entre Toulouse et Boussens toutes les 30 minutes

  • le doublement de voies pour augmenter les capacités de trafic de la ligne et donc permettre le développement de l’offre de TER ;

Dans le cadre du Plan Rail, la ligne Toulouse-Saint-Sulpice a fait l’objet d’un doublement partiel de la voie sur 18 km.

  • le redécoupage de Block. Il s’agit, par des travaux de signalisation, de scinder un canton (un découpage de ligne) d’une grande longueur en plusieurs cantons, pour mieux gérer l’espacement des trains et ainsi améliorer, là aussi, la fréquence des circulations ;
     
  • l’adaptation du système d’exploitation de Toulouse–Matabiau. Le complexe ferroviaire toulousain est le point de convergence des lignes ferroviaires de la Région Midi-Pyrénées. La poursuite du développement des dessertes sur toutes les lignes nécessite une optimisation et une augmentation de la capacité du site. Il s’agit principalement de créer trois blocs indépendants spécialisés par zones géographiques, de fonctionner avec des voies « arrivées », des voies « départs » et des tiroirs de stockage et de transformer des trains « origine » ou « terminus Matabiau » en des trains en passage qui permettent des temps minimum de stationnement à quai des rames.

Développer le réseau et créer des lignes nouvelles

Le programme de développement du Plan Rail et du Contrat de Projet Etat Région comprend également les études de lignes nouvelles (Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest, Toulouse/Narbonne).